L’arrivée d’un nouveau-né au sein d’un couple ou d’une famille est un grand bonheur. Le congé parental d’éducation vous permet de profiter pleinement de l’arrivée de votre enfant au-delà du congé maternité ou paternité. En effet, vous avez sous certaines conditions, la possibilité de réduire ou cesser votre activité professionnelle. La CAF (Caisse d’allocations familiales) verse la prestation partagée d’éducation (PreParE). Elle permet de compenser la diminution des revenus au sein de votre foyer.

Qu’est-ce que le congé parental d’éducation et comment en bénéficier ?

Deux types de congé parental d’éducation existent : le congé parental à temps plein ou le congé parental à temps partiel. Dans les deux cas, vous devez justifier d’au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise pour pouvoir en bénéficier. Côté procédure, vous devez formuler la demande à votre employeur par lettre recommandée avec accusé de réception. Au moins deux mois avant le début de votre congé parental ou un mois avant, si le congé débute immédiatement à la fin de votre congé maternité.

Dès lors que la condition d’ancienneté est remplie, votre employeur ne peut pas refuser ce congé. Il ne peut pas non plus refuser la durée de travail choisie. (Le temps de travail par semaine doit cependant être d’au moins 16 heures).
Attention, en cas de congé parental à temps partiel, la répartition des horaires doit être fixée en accord avec votre employeur. Par exemple, si vous souhaiter bénéficier d’un 80% en ne travaillant pas le mercredi, votre employeur peut refuser de vous accorder cette journée.

Que devient votre contrat de travail pendant la durée de votre congé parental ?

Si vous souhaitez bénéficier d’un congé parental à temps plein, votre contrat de travail est suspendu pendant toute la durée du congé. En définitive, votre employeur sera exempté de l’obligation de vous verser votre salaire pendant toute la durée du congé.
Si vous souhaitez bénéficier d’un congé à temps partiel, votre contrat de travail est maintenu. Ainsi, votre salaire sera proratisé en fonction de votre temps de travail au sein de l’entreprise.

Quelle est la durée d’un congé parental d’éducation ?

Le congé parental d’éducation initial est d’une durée d’une année au plus, qu’il soit à temps partiel ou à temps plein. Toutefois, il est possible de prolonger le congé deux fois jusqu’à ce que votre enfant ait atteint l’âge de trois ans.

Congé Parental d'Education

Quelles sont les aides dans le cadre d’un congé parental d’éducation ?

Afin de compenser votre perte de salaire durant la durée de votre congé parental, la CAF  Caisse d’allocations familiales (si vous relevez du régime général) ou la MSA (si vous relevez du régime agricole) vous verse une prestation nommée PreParE partagée. A noter que la durée du versement du congé parental dépend de votre situation familiale.
En effet, si vous avez un seul enfant à charge, 12 mois sont à se partager entre les deux parents, si les deux choisissent de bénéficier de ce congé. En revanche, si un seul des deux parents souhaite en bénéficier, la prestation est versée pendant 6 mois, alors que le congé parental peut être accordé jusqu’au 3ème anniversaire de l’enfant.

A partir du deuxième enfant, la PreParE peut être versée aux parents jusqu’aux trois ans de l’enfant si les deux parents choisissent de bénéficier du congé. Si un seul des deux parents souhaite en bénéficier, la prestation est versée pendant 24 mois.

Quel est le montant de la PreParE en 2020 ?

Cette année, le montant de la prestation partagée d’éducation de l’enfant s’élève à :
397,20 euros par mois en cas de cessation d’activité totale
256,78 euros par mois pour une durée inférieure ou égale à un mi-temps
148,12 euros par mois pour une durée de travail comprise entre 50 % et 80 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici